Analyse des discours de l'Amérique latine


Parole et Violence. Quelles représentations dans les mondes hispaniques contemporains ?
Colloque : 7 juin (Lille) et 8 juin (Arras) 2018

Présentation

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, la violence peut être définie comme : « L’usage délibéré ou la menace d’usage délibérée de la force physique ou de la puissance contre soi-même, contre une autre personne ou contre un groupe ou une communauté qui entraîne ou risque fort d’entraîner un traumatisme, un décès, un dommage moral, un mal-développement ou une carence. »  Cette définition fournie par l’OMS contient plusieurs aspects pertinents : la violence représente non seulement un acte physique, mais aussi verbal qui s’impose par la force. Dans ce cas, la violence implique la présence de deux participants : celui qui emploie la violence et celui qui la subit, parfois incarnée par une seule personne dans le cas d’autoviolence et de suicide.

Il est important de signaler ici qu’il n’existe pas une seule conception de la violence étant donné que chaque définition dépend du contexte social, politique et culturel dans lequel émerge le discours employé pour transgresser. En revanche, nous pouvons affirmer que l’emploi de la violence dans le discours relève de l’existence d’un nombre important d’enjeux sociopolitiques qui intéressent non seulement la linguistique, mais aussi la science politique, la sociologie,  la psychologie, la littérature, la philosophie, entre autres.

Calendrier
Envoi des proposition (résumé de 200 mots, titre de communication provisoire) avant le 28 février 2018 aux deux adresses mails suivantes :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.,
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Merci de préciser nom, prénom, mail, statut, profession, université et laboratoire de rattachement.
Retour des communications retenues fin mars 2018