Analyse des discours de l'Amérique latine


Mots. Les langages du politique, n° 109
Dossier Discours d'Amérique latine : Identités et conflits

Dossier coordonné par Églantine SAMOUTH, Yeny SERRANO et Jean-Paul HONORÉ

Présentation
Ce dossier traite de la manière dont les identités collectives se manifestent et se construisent à travers les discours politiques et médiatiques en Amérique Latine. Dans cette région en effet, de nombreux groupes qui revendiquent une identité propre influencent des politiques publiques et sont à l’origine de  mouvements sociaux ou de changements sociopolitiques. On pense notamment aux identités ethniques, comme celles des populations dites « indigènes » ; aux identités liées à l’appartenance à un parti, à une idéologie ou à un ensemble national ; aux identités de genre, etc. Par ailleurs, l’altérité, autrement dit, la question de la relation à l’autre, est au cœur de la notion d’identité. En ce sens, les notions d’identité et d’altérité sont étroitement liées à la question du conflit. Ce dossier porte donc également sur la question des conflits liés à l’identité.
Les contributions retenues couvrent le Mexique, le Venezuela, le Chili, ainsi que la zone frontalière entre le Pérou, la Bolivie et l’Argentine. Selon les cas, l’identité y est appréhendée sous l’angle de la désignation polémique (emploi des mots droite et gauche) ; du roman national (la question des Malouines) ; de la stratégie argumentative d’ « ethnicisation » du discours ; de la communication gouvernementale à visée éducative (contre les violences conjugales). Est abordée également, avec le cas du Nahuatl, la problématique de l’identité associée à une langue dominée.

Dossier disponible sur : http://mots.revues.org/22073 et sur : http://www.cairn.info/revue-mots-2015-3.htm

Sommaire

  • Églantine Samouth, Yeny Serrano. Identités et conflits dans le discours politique latino-américain.
  • Karla Janiré Avilés González. Discours et stigmatisation identitaire. Le cas d’une communauté nahua au Mexique.
  • Clémentine Berjaud. « Il n’y a pas de droite ici au Venezuela ». Les interprétations conflictuelles ordinaires des mots du politique.
  • Morgan Donot. « Las Malvinas son argentinas ». La construction de l’identité argentine à travers la « cause des Malouines ».
  • Myriam Hernández Orellana. Communication publique et violence intrafamiliale au Chili. De la femme victime à la femme empoderada.
  • Lætitia Rouvière. L’unité aymara par-delà les frontières ? Ethnicité et sécurité dans les Andes (Chili, Bolivie, Pérou).